Vous êtes ici

Second débat sur les mobilités à l’échelle de l’aire métropolitaine bordelaise

Suite au premier débat organisé le 19 mars 2018, les élus du Sysdau se sont réunis ce vendredi 30 mars pour poursuivre les échanges autour du défi de taille que représentent les mobilités à l’échelle de l’aire métropolitaine bordelaise.

Michel Labardin, Président du Sysdau, a fait un exposé sur les enjeux mobilité sur l’aire métropolitaine bordelaise, du point de vue de l’équilibre des territoires et de la nécessaire coopération entre Bordeaux Métropole et les territoires limitrophes.

Benoit Simian, Député de la 5ème circonscription de la Gironde, Membre du Conseil d’Orientation des Infrastructures, et Président du Groupe d’études route et sécurité routière de l’Assemblée Nationale a ensuite fait un point sur la loi mobilités en cours de discussion à l’Assemblée et plus particulièrement sur le bloc des compétences mobilités, l’évolution du versement transport en versement mobilités et les contrats de mobilités.

Jean-François Husson, Sénateur de la Meurthe-et-Moselle, et Rachel Ouezmane, Directrice du syndicat de la Multipôle Nancy Sud Lorraine, ont exposé leur retour d’expérience du SCoT du Sud Meurthe et Moselle, et notamment le système original et intégré d’organisation des mobilités, à plusieurs échelles, en lien avec la Métropole et les communautés de communes limitrophes du SCoT du Sud Meurthe et Moselle.

Nathalie Delattre, Sénatrice de la Gironde, représentant Alain Juppé, a rappelé que tous les territoires sont concernés par la problématique de la mobilité, Bordeaux Métropole, mais aussi les territoires limitrophes et que tous doivent travailler ensemble pour relever le défi de la mobilité.

Une expertise pour la définition et l’évaluation de scénarios de gouvernance transport/mobilité sur le territoire de l’aire métropolitaine bordelaise a été confiée au bureau d’études ITER, qui a pu livrer ses premières analyses, juridiques et administratives, financières et fiscales, techniques.

Suite à ces exposés permettant d’enrichir les réflexions, les élus des territoires de l’aire métropolitaine bordelaise ont exprimé leurs attentes, autour d’échanges riches et constructifs.